Exposition Restitution Du Procès D'Émiland Menand à Chalon sur Saone le 15 septembre 2018

15 samedi septembre 2018

16h30

Tribunal De Grande Instance De Chalon-sur-saône (4 Rue Emiland Menand, Chalon-sur-saône)

Plus d'infos sur l'exposition Restitution Du Procès D'Émiland Menand à Chalon sur Saone

L'exposition Restitution Du Procès D'Émiland Menand a lieu au dans le cadre des Journées du patrimoine Chalon sur Saone 2018.

Républicain, démocrate-socialiste, Émiland Menand devient procureur du Roi Louis Philippe en 1830, lors de la seconde Restauration, mais doit renoncer à son poste pour avoir critiqué le régime dès 1831.

Il dirige à partir de 1832 le principal centre de Saône et Loire de la Société des Droits de l'Homme, qui regroupe 800 membres en 1834\. Ceux-ci sont répartis en section, à Chalon et dans les cantons voisins, notamment de Chagny et de Givry. En mars 1834, ils parviennent à organiser deux grands rassemblements près de Givry et dans la prairie de Saint-Cosme, afin de protester contre le projet gouvernemental de restreindre le droit d'association.

Toutefois, le 11 avril 1834, à la nouvelle de l'insurrection de Lyon (seconde révolte des canuts, ouvriers du textile), les Républicains de Saint-Cosme s'emparent des fusils de la garde nationale, et ceux de Chalon-sur-Saône dressent une barricade sur le pont Saint-Laurent. Cette action est déconseillée par Émiland Menand. Toutefois, la Société des Droits de l'Homme est soumise à une sévère répression et Menand, son dirigeant, est condamné à 10 ans de déportation. Il revient toutefois en 1838, bénéficiant d'une amnistie, et redouble alors d'activisme. Le 26 février 1848, quand la nouvelle de l'instauration de la République à Paris arrive à Chalon-sur-Saône, la foule se porte à l'hôtel de Ville et remplace le sous-préfet en poste par Emiland Menand.

C'est l'histoire du procès de 1834 qui est relatée ici...

Après des recherches aux archives du Sénat, un groupe composé de magistrats, avocats et greffiers a reconstitué le procès d'Émiland Menand devant la Cour des Pairs présidée par le Comte Portalis.

C'est à ce procès, avec témoins à la barre, réquisitoire du Procureur Général et plaidoirie de La Défense , habillés en costumes d'époque, que nous vous proposons d'assister à l'occasion des journées du patrimoine.